Culture - Chettinad

Source: La Revue de L’Inde

Extrait de l’article d’Emilie Klein

LES CHETTIARDS, UNE COMMUNAUTE DE COMMERCANTS EXTRAORDINAIRES.

Le Chettinad se trouve à l'intérieur des terres du Tamil Nadu et est constitué de 75 villages et villes situés dans plusieurs circonscriptions géographiques contiguës. Les membres de la communauté Chettiar, qui préfèrent d'ailleurs se dénommer Nagarathars, « citadins » sont aujourd'hui très peu à vivre dans la région.

A3330_1.jpg

Mais qui sont-ils?

Chettinad_Cuisine.jpg

Selon la légende, les Chettiars furent une communauté nomade venant du Nagadu: pays des Nagas. On dit aussi qu'ils venaient probablement de l'Andra Pradesh mais rien n'est très sûr. Pourtant dans les grandes oeuvres romanesques de Shilappadikaram et Manimekalai, les Chettiars apparaissent comme des commerçants de Kaveripoompattinam. A l'époque, le terme dérive du Sanskrit Shresthi qui veut dire chef d'une guilde marchande devient dans le langage courant Seth ou Sait, Shetty, ou bien Chetty. On apprend que les Chettiars des premiers siècles du second millénaire ont joué un rôle majeur dans le monde des affaires du royaume des Cholas. Ils ont dominé, dit-on les affaires côtières, comme marchands de gréements, de sel et de pierres précieuses comme le diamant.

Plusieurs versions expliquent leur migration vers le Pandya Nadu. Quelle que soit la raison, ils se seraient installés au XIIIème siècle dans quatre villages autour d'un temple à environ 25 kilomètres de Karaikudi. Après s'être installés dans cette région, ils se sont mis à établir de nouveaux villages et aussi commencé à chercher de nouveaux temples. En tout, dit-on, il y eut 9 temples établis par les Chettiars en un laps de temps de 12 ans. Autour de ces temples étaient regroupés 96 villages dans un périmètre de 1550 km2. Chaque Chettiar, où qu'il soit né et encore aujourd'hui, est membre d'un des 9 temples établis par ses ancêtres et auquel appartient son père. Ces temples sont en effet des centres claniques, chacun étant un sanctuaire dont un groupe de Chettiars est membre à vie. Les 9 temples sont : Ilayathangudi, Mathur, Vairavanpatti, Iraniyur, Pillaiyarpatti, Nemam, Iluppakudi, Soorakudi et Velangudi.

Les liens affectifs étroits parmi tous les membres d'un clan et la loyauté aux autres membres en ce qui concerne le bien-être du clan, reflètent la qualité d'un système qui a résisté au temps et au changement. En faisant commerce du riz, du sel et en utilisant leur connaissance des diamants, des perles et autres pierres précieuses, ils ont accumulé des richesses et se sont créés des villages organisés.

Les Chettiars ont un talent inné pour le commerce renforcé par un sens financier exceptionnel depuis des générations. Tout au long des siècles, ils ont réussi à acquérir de grandes étendues de terres et aussi les titres et droits de propriétés qui vont avec. Les Nagarathars étaient aussi de grands voyageurs ce qui leur a permis de créer des sociétés de financement Chettiars à Kolkatta, Sri Lanka et Myanmar. Au XXème siècle, il existait des établissements bancaires Nattukottai Chettiars qui s'étendent de l'île Maurice d'un côté à ce qui est aujourd'hui le Vietnam de l'autre. Partout en Asie où les Nagarathars se sont rendus, leur présence a toujours joué un rôle important dans le développement économique du pays. Grâce à la fortune gagnée dans les pays d'Outre-mer, les Chettiars ont commencé à construire des maisons qui se sont ensuite transformées en demeures à mesure que leur richesse augmentait.

Teck du Myanmar, citronnier du Sri Lanka, marbre d'Italie, granit parfois poli, tout a été allié aux techniques traditionnelles locales de construction pour construire leurs palais. Ces palais sont époustouflants de beauté et méritent que l'on confère aujourd'hui à la région tout entière de Chettinad le statut de patrimoine protégé. 

Malheureusement ces demeures sont de plus en plus abandonnées car aujourd'hui les Chettiars vivent aux quatre coins du monde. En effet, il peut y avoir autant de Chettiars à l'étranger, qu'il y en avait pendant l'âge d'or des Chettiars dans l'Asie du Sud et du Sud Est. La grande différence aujourd'hui est qu'ils sont installés dans ces pays et ne se considèrent plus comme des résidents temporaires. Mais où le cour aime, là est le foyer et pour la plupart d'entre eux le cour est à Chettinad ! Comme le dit si bien Meenakshi Meyapan, nièce du Maharadja de Chettinad, grande amoureuse de la tradition et de son héritage Chettiar (découvrez son livre en version française consacré au Patrimoine Chettiar).

Si vous aussi vous désirez découvrir cet endroit hors du commun en l’incluant dans votre itinéraire, contactez nous dès maintenant.


Si vous désirez des informations complémentaires ou si vous avez un projet de voyage en Inde n’hésitez pas à nous contacter par le moyen de votre choix.